Le prix ou la technologie ?

Gérer son matériel avec sagesse, c’est réussir à trouver le juste milieu entre le besoin technologique et son prix.

Récemment, un client nous a partagé son souhait de ne pas changer de serveur dont la garantie arrivait à son terme. Nous lui avons partagé notre expertise concernant le matériel informatique, à savoir qu’en cas de pépin il y a un long délai à observer pour un remplacement ou une réparation, sans parler de son coût. Ces arguments lui ont permis d’observer la situation sous un autre angle. La garantie pour le client représente bien plus qu’un simple engagement contractuel de Késys Ouest, mais l’assurance d’une informatique fonctionnelle au fil du temps.

Cet échange reflète bien une réelle problématique pour nos clients et prospects : l’équilibre entre la technologie et son coût !

Afin de trouver ce juste milieu, un peu plus de clarté sur le sujet est nécessaire :

Si vous avez déjà eu l’occasion de nous rencontrer dans le cadre d’un rendez-vous, vous nous avez probablement déjà entendu parler de PCA et de PRA. Il s’agit de la réponse à cette question incontournable : “combien de temps acceptez-vous de travailler sans informatique ?”

Le PCA, le Plan de Continuité d’Activité a pour objectif d’un service informatique sans coupure peu importe la situation. Il consiste en la mise en place d’une infrastructure qui garantit un fonctionnement ininterrompu (baie de données / serveurs, redondance des liens internet…). Prioriser vos services est tout à fait possible en suivant ce Plan, par exemple l’accès aux bases de données est prioritaire sur les services bureautiques.

Généralement plébiscité par les moyennes PME et plus en fonction de la criticité de leur métier, le PCA requiert un coût élevé pour le maintien de tous vos services informatiques en permanence.

Le PRA quant à lui signifie Plan de Reprise d’Activité. Sa vocation est de redémarrer aussi vite que possible l’infrastructure d’une entreprise suite à un incident. Deux termes viennent alors préciser l’effort requis :

  • Le RTO (Recovery Time Objective) : il s’agit du temps nécessaire à la remise en route de l’infrastructure informatique et des applications.
  • Le RPO (Recovery Point Objectiv) : il représente le temps entre la dernière sauvegarde exploitable de vos données et l’incident

Un des points d’importance dans ce Plan est le temps de restauration, pour le prévoir on réfléchit donc à utiliser une infrastructure dite “synchrone” permettant un redémarrage quasi immédiat ou alors une infrastructure dite “asynchrone” impliquant un démarrage à froid et nécessitant la restauration des sauvegardes.

La sauvegarde quant à elle est LE point crucial d’un Plan de Reprise Activité bien mené. En effet, en fonction du nombre de sauvegardes que vous possédez (plusieurs fois par heures / jours / semaines) le RPO sera différent.

L’atout du PRA réside dans le fait qu’il peut s’appliquer à toutes les entreprises et que son tarif, moins onéreux que le PCA, est plus accessible.

Déployer un serveur VS déployer un PC

Dans la quête de l’équilibre entre le coût et la technologie, il est important d’avoir une vision claire sur la méthode et l’objectif des prestations de Késys Ouest. En effet, nous mettons tout en oeuvre afin que nos clients et prospects fassent la différence entre une intervention de type déploiement d’un PC et l’installation d’un serveur, d’une infrastructure ou d’une solution de sécurité.

Lorsque Késys Ouest déploie un PC, nous mettons un point d’honneur à ce que l’utilisateur puisse accéder à l’intégralité de ses fonctionnalités lors de la mise en production de la machine.

Concernant les serveurs, nous nous occupons du déploiement de A à Z. Si les applications métiers nous sont inconnues, nous faisons le nécessaire avec l’éditeur. En bref, nous sommes le DSI (Directeur des Systèmes d’Information) de nos clients lors de toutes nos interventions.

Késys Ouest a fait le choix de l’ingénieur face à la technologie

Lors de nos interventions pour des réparations en clientèle, nos ingénieurs vont pouvoir aiguiller le client sur le pourquoi il y a eu un souci et l’aider à ce que le problème ne se répète pas. Ils vont plus loin que le technicien qui a pour objectif de constater un incident et d’y apporter sa solution. Pour cette raison, nous n’avons pas de techniciens chez Késys Ouest.

Nos ingénieurs sont également nos premiers commerciaux, leur proximité à nos clients les rend bien plus pertinents dans les solutions à leur proposer qui permettraient d’optimiser encore plus leurs outils de production.

Les outils mis en place par Késys Ouest chez nos clients nous permettent d’être proactifs, cela passe également par des agents qui nous informent en temps réel du bon fonctionnement des infrastructures, mais également des performances des serveurs pour les applications métier. Des messages d’alertes nous sont directement adressés en cas d’équipement en passe de devenir défectueux, de sauvegardes dysfonctionnelles, d’intrusion sur le réseau…

Tous les jours, nous dédions une personne dans le but de valider le fonctionnement optimal des infrastructures. Il parcourt ainsi tous les outils de supervision afin de s’en assurer.

Comme indiqué sur nos contrats, nous intervenons au moins une fois par trimestre afin de valider et de vérifier directement que les matériels fonctionnent correctement.

Tous ces points impliquent un coût qui fera peser la balance au plus proche de votre besoin technologique. Nous espérons que ces points vous auront donné une image plus précise de la problématique du prix et de la technologie. Késys Ouest saura vous conseiller quelle stratégie adopter en fonction de votre activité, notre métier est VOTRE informatique, car nous sommes le partenaire de VOTRE satisfaction.